Vaisselle, détente, toilettes et entretient de leur "quartiers".

Une vie d’interne à Jabboulé

Pour l’année scolaire 2016-2017, 101 enfants âgés de 5 à 15 ans sont accueillis à l’orphelinat.
Ils restent en internat durant toute la semaine et rentre chez eux le week-end.
Avant que la guerre en Syrie, ne débordent sur le Liban, les enfants ne rentraient chez eux que tous les 15 jours. Les week-end permettaient alors d’organiser des activités spécifiques qui sont plus difficiles à organisées en semaine : grands jeux, marches, soirée le vendredi ou le samedi.
Mais en 2014 des troupes de Daesh se sont introduites sur le territoire du Liban. A dix kilomètres de Jabboulé, Aarsel un grand village où plusieurs de nos internes vivaient, a été investi par des troupes se revendiquant appartenir à Daesh. L’armée a dû intervenir pour reprendre le village. Des documents saisis désignait l’école et le couvent de Jabboulé comme des cibles de choix.
Si le village a été repris, les troupes ont continué de hanter la région, les enlèvements se sont multipliés, entre autre à Ras Baalbeck habité par de nombreuses maîtresses et professeurs de l’école, et un attentat parpétré la nuit à El Qaa en 2014, a fait 8 morts et de nombreux blessés. L’armée libanaise a installé deux camps retranchés à seulement 200 mètres derrière l’école et régulièrement, les batteries libanaises bombardent des positions ennemis dans l’Anti-Liban qui fait face à Jabboulé.
Aujoud’hui, les enfants rentrent tous les week-end chez eux.
Il y a quelques années, le groupe des grands partait deux jours en randonnée à travers les montagnes entre Jabboulé et Bechouet, mais ce genre d’activités est aujourd’hui, pour des raisons de sécurité, impossible à réaliser.

La vie communautaire

L’internat à pour vocation d’apprendre aux enfants à vivre ensemble, mais aussi de les responsabiliser.
Ils ne sont pas ” consommateurs” de l’internat, mais participent activement à la vie de leur internat et au bien être de tous ceux qui habitent.
Chaque enfant est responsable avec les autres, des lieux qu’il partage avec ses camarades.
Les dortoirs sont nettoyés régulièrement et chaque matin chacun prend soin de bien faire son lit.
Les couloirs, le refectoire, les sanitaires sont eux aussi entretenu avec soin par les enfants avec l’aide et sous la surveillance d’un adulte. Par roulement les enfants participent à la vaisselle.
Enfin, les plus grands apprennent à se montrer attentifs aux plus petits et à les faire bénéficier de leur expérience. Chacun à tour de rôle aideront les plus petits à entenir leur dortoir à faire leur lit et à s’habiller quand ils rencontrent des difficultés.
Les résultats en terme de sociabilisation sont très important.  Les enfants sortis des cadres parfois très étroits dans lesquels les enferme leur milieu socio-culturels, apprennent à ne plus penser “comme”… à rencontrer l’autre.
A l’internat, l’important n’est pas d’être un garçon ou une fille, d’être chrétiens ou musulman, que les parents appartiennent à tel ou tel parti politique, l’important c’est d’être un enfant responsable, d’être un enfant  qui plus tard sera intégré dans la société libanaise et oeuvrera pour son développement.
Les internes, soutenus dans leurs études, bénéficiant d’une hygiène de vie très saine, obtiennent en général de très bons résutats scolaires et certains se classent aisemment dans les premiers de la classes.
Certains de nos anciens internes ont continué des études supérieures et sont par la suite devenus vétérinaire, médecin, avocat, journaliste…

Une journée type

  • 6h00 heures  : lever, rangement des dortoirs, toilette, petit-déjeuner, vaisselle.
  • 8 heures : la cloche sonne dans la cour de l’école et chaque interne va rejoindre sa classe.
  • 14 heures : fin des classes.

Les internes vont poser leurs sacs, se lavent les mains et vont déjeuner tous ensemble au réfectoire.

  • 14 heures 30 – 15 heures: récréation.
  • 15 heures:

Études dans les salles de classes mis à disposition des internes par l’école, sous la surveillance de jeunes filles. Celle-ci leur apportent leur aide et veillent à ce que leur travail scolaire soit corectement effectué dans le calme. Les enfants sont regroupés par classe de niveau.
Quand ils ont tous fini, ils partent se détendre dans l’aire de jeu, ou lire dans leur dortoir.

  • 18 heures 30 : dîner.
  • 19 heures – 20 heures : vaisselle, détente, toilettes et entretient de leur “quartiers”.
  • Veillée : chaque soir une activité est proposée aux enfants.
    • mercredi et jeudi : deux jeunes volontaires viennent animer des veillées jeux. Les petits se retrouvent dans un salon du rez-de-chaussée et les grands dans un salon du premier étage.
    • mardi : cours de danse avec un animateur.
    • lundi : projection d’un film ou atelier divers (couture, cuisine, cours de percussion…).
  • 21h : Coucher